Les pièges à éviter

Les devis incompréhensibles

Un devis qui se trouve noyé sous les termes techniques à pour but de vous faire croire que vous ne pourrez pas comprendre et donc évaluer ce que vaut un service. N’achetez aucun service qui ne vous ait été expliqué clairement.

Vous avez déjà acheté un appareil sans savoir comment il fonctionne et à quoi il sert ? Bien sûr que non. Vous cherchez avant tout à comprendre ce que vous achetez. Pour un site web, c’est pareil. Le prestataire doit être en mesure de vous expliquer les différentes fonctionnalités en parlant clairement et sans utiliser un jargon technique qui vous mette en position d’infériorité.

Une mauvaise définition des objectifs

L’entrepreneur connaît mieux que personne son entreprise et son activité. Le prestataire peut bien entendu prodiguer ses conseils et faire profiter de son expérience. Mais en aucun cas il ne peut prendre de décision concernant la stratégie web marketing à votre place.

Il est donc préférable de définir clairement les objectifs dès le cahier des charges, définissant ainsi la place et le rôle de chacun dans la mise en oeuvre du projet.

Négliger la création de trafic

Avoir des visites sur son site ne se fait pas tout seul. Il faut penser au trafic dès la conception du site. Nous voyons de nombreuses personnes qui viennent enfin d’acquérir leur site terminé, et qui attendent que les internautes viennent le visiter. Ce n’est pas comme ça que ça marche. Sans référencement, aucune chance que quelqu’un le voit.

Le prestataire doit vous parler du référencement dès le début du projet. Il existe plusieurs types de sociétés différentes par la façon dont elles traitent le référencement.

  • Les sociétés spécialisée : elles interviennent sur le projet, une fois que le site est terminé. Or pour un bon référencement, c’est dès le commencement qu’il faut y travailler.
  • Les agences web qui le sous-traitent : il n’y a pas toujours de véritable suivi des opérations. Faire appel à un prestataire différent peut parfois s’avérer risqué.
  • Les agences qui le traitent en interne : la même équipe développe le projet dans son ensemble et peut intervenir à tout moment. C’est la meilleure solution.

Attention aux animations

Que ce soit les animations Flash ou les vidéos, utilisez les avec parcimonie.
Les internautes parcourent le web à la recherche d’informations. Or ces animations sont en général créées sur le modèle publicitaire. Ce qui à tendance à vider de leur sens les contenus. Les sites créer sous Flash sont également plus lourd, donc plus long à s’afficher sur une page. Ça a plutôt tendance à faire fuir les internautes qu’à les attirer. Enfin, le référencement de ce type de site s’avère plutôt complexe.

Certains prestataires insistent énormément pour utiliser cette technique pour deux raisons :

  • Rentabiliser leur investissement dans le logiciel (dont la licence coûte très cher)
  • Pratiquer des prix plus élevés, associés à cette technologie.

Cependant, il ne faut pas bannir à tout prix ce logiciel. L’intégration d’une animation peut tout à fait être réalisée. Il faut alors privilégier la simplicité en l’intégrant dans un coin de page ou dans une bannière, et éviter les animations agressives qui prennent l’ensemble de la page.

Pour ce qui est de la vidéo, c’est le même problème. Tout dépend de l’utilisation qui en est faite. Même si l’utilisation de la vidéo sur le web est en augmentation, il faut avoir quelque chose à dire avant tout. Ça ne sert à rien de mettre une vidéo pour le plaisir. Elle doit être pertinente, simple et courte.
Il vaut mieux proposer des liens de téléchargement ou une vignette cliquable que de mettre une vidéo sur vos pages. Les visiteurs auront ainsi le choix de la visionner ou non.

One Response to “Les pièges à éviter”

  1. [...] ne pas se faire avoir par des agences peut scrupuleuses, il y a quelques pièges à éviter [...]